balades avec pensées sauvages

low - 1 (39).jpg

tableau du jour # 39


17 octobre : Les Coux

Départ 10h30

Laisser sa voiture, si voiture il y a, sur le parking en terre situé à gauche sur la route qui va du Gerbier vers la ferme du Bourlatier. En face, un poteau indique des directions de randonnées, prendre celle de Saint-Eulalie. Passer sur des pontons en bois.

vous cheminerez dans l’air tiède plus que vous ne marcherez

mains dans les poches et nez dans le paysage

perdue dans des pensées d’avenir sans trop d’intérêt pour les autres

vous ne les noterez donc pas ici

vous passerez devant deux chasseurs et leurs chiens

vous réaliserez que vous avez enfilé un anorak vert avant de partir

et que ce n’est pas une bonne idée

vous choperez au vol «j’ai tiré n’importe où » ce qui finira de vous inquiéter

la forêt de hêtres sur votre gauche

(le suc des Coux est sur votre droite)

prendra soudain un tour plus hostile

elle s’emplira de sangliers blessés

dangereux

et de chasseurs demeurés

dangereux

vous traverserez ensuite un bosquet de hêtres qui jette ses derniers éclats roux

et vous aurez des pensées pleines de désir pour les forêts de hêtres

l’hiver

quand les troncs hésitent entre le mauve et le blanc

vous aimez ces arbres par dessus tout

et ces arbres l’hiver par dessus tout

à y regarder de plus près

vous remarquerez que toutes les feuilles ne sont pas rousses

qu’elles passent du vert tendre sur les branches basses au roux cramé sur les branches hautes

vous marcherez alors d’un pas de reine au beau milieu de l’arc en ciel

vert tendre, jaune, jaune orangé, roux, roux cramé, roux, jaune orangé, jaune, vert tendre

Laisser le premier sentier sur votre gauche, vous le prendrez au retour à la fin de votre « boucle » qui ressemble plutôt à un « lasso ». Prendre le second sentier à gauche, toujours direction Saint-Eulalie.

vous descendrez par un grand champ hérissé de tas de pierres

comme souvent dans un champ vous ne saurez pas trop par où passer

manque de repères et de signalisation

mais vous vous rappellerez qu’il faut marcher en direction de la carrière

que vous garderez donc en ligne de mire

vous remarquerez la forme particulière des hêtres qui semblent taillés au cordeau

les frondaisons basses exactement parallèles au sol

et vous vous rappellerez avoir lu que les hêtres ont su s’adapter

histoire d’échapper aux brouteurs

des brouteurs vous en rencontrerez

votre marche se fera encore plus erratique

vous avez toujours peur de tomber sur un taureau

et les vaches vous impressionnent

vous suivrez donc un muret puis un fil électrique puis la lisière d’un bois

vous aurez toujours la possibilité de grimper dans un arbre

vous direz vous

contrairement aux ours de Gaspésie, les vaches ne montent pas aux arbres

à ce que l’on sache

vous vous retrouverez à 4 pattes en train de faire toutes sortes de contorsion

pour passer sous plusieurs lignes de fils électriques et barbelés

des veaux s’enfuiront au galop

vous vous retrouverez à patauger dans un ruisseau

puis vous retrouverez

assez vite

la route bitumée au niveau de la ferme de La Chave

où vous serez accueillie par des moutons et leurs bêlements

vous vous demanderez si « bêlement » se dit

et si ce ne sont pas plutôt les chèvres qui bêlent

Descendre un peu puis prendre à droite sur la départementale n°122. Partir très vite à gauche direction Sagnes et Goudoulet puis prendre tout de suite à droite en direction de Malbastit.

vous passerez devant un très beau spécimen de hêtre

vous penserez à cette sympathie pour les plantes qui vous pousse dans le corps

une sympathie envahissante

vous prendrez note que vous vous laissez faire

vous descendrez à travers des forêts de hêtres

vous remarquerez alors l’épais tapis de feuilles mortes à leurs pieds

vous vous pencherez pour creuser de la main dans l’épaisseur

et vous vous demanderez

combien

combien de milliards de bactéries et de champignons microscopiques

vous brassez ainsi

dans une seule main

aux tonnes d’humus aussi

que les microbes sont en train de produire

sous vos pieds

vous vous arrêterez plus loin face à Saint Eulalie

écouter le concert caractéristique donné par des chiens de chasse

vous jetterez alors un coup d’œil au Mézenc sur votre droite

A Molines, prendre à gauche.

vous serez passé un peu plus tôt devant une ferme d’animaux

en fait un grand hangar ouvert et presque vide

à part quelques vaches

un tracteur invisible mugira

le ciel à ce moment-là s’assombrira

et

c’est la scène terrible de la ferme d’hommes-viande dans « La route » de Cormac McCarthy

qui ressurgira.

Tuer sauvagement  : oui

(pour se nourrir s’entend)

(et plus à la façon des indiens que des chasseurs du dimanche)

Élever des vivants qui sont de la viande avant même d’être nés :

vous avez de plus en plus de mal

avec l’idée.

Ce qui ne vous empêche pas d’adorer le saucisson qu’on fait ici.

Après le ruisseau, prendre à gauche par un sentier.

entre un sorbier

auquel il restera quelques fruits encore rouges

et un escabeau à chasseurs

vous regarderez longuement la « table » des Coux

dont on dit ici qu’elle est l’équivalent de l’Olympe et que les dieux y tiennent banquet

vous commencez à avoir faim

A une intersection continuer tout droit direction Sagnes et Goudoulet.

vous rencontrerez un

puis deux chevreuils

dans un champ plein de grosses roches volcaniques

un peu plus loin un faisan

tout près d’une petite maison au toit très pentu

Sur le sentier devenu bitumé, prendre à gauche en direction du Gerbier indiqué à 6,3 km.

ce jour-là

vous traverserez souvent des genêts d’où s’échapperont en vrombissant

des bandes d’oiseaux

ce qui n’arrive que rarement aux autres saisons

que se passe-t-il

à l’automne

pour que les oiseaux restent ainsi, à ras de terre et sous les genêts ?

des genêts jailliront aussi des hampes d’épilobes fanés

bouclés

seuls quelques plumets blancs s’y accrocheront encore

des genêts aux verts de pastel sombre

des tonalités de vert que vous n’appréciez pas autant

avant de voir le film « Jauja » de Lisandro Alonso

Vous mangerez rapidement un peu plus haut

face aux sucs

en vous demandant combien de champignons et de bactéries vous avalez ainsi

avec votre repas

entre ceux que vous avez d’ordinaire sur les mains

10 puissance 8 par centimètre carré

et ceux qui se sont déposés en plus, à brasser les feuilles mortes

vous renoncerez vite à les compter

vous mangerez gaiement et avec un solide appétit tous ces petits vivants

vous repartirez

le soleil reviendra et avec lui le roux pixelisé des hêtres encore en feuilles

Traverser la départementale 289 qui mène à Sagnes et Goudoulet en direction de Suchasson.

vous passerez devant un sorbier sans feuilles

juste chargé de fruits très rouges

qui se découperont sur le bleu du ciel

Juste avant Suchasson, monter à gauche.

la fatigue vous poussera à faire une halte près d’une belle ferme

entretenue mais sans personne autour

vous passerez sous un fil électrique

vous vous assiérez et vous jouerez à vivre ici

on dirait que

dans cette maison paisible

avec ce petit suc plat et recouvert d’herbe douce pour horizon

vous ferez une méditation allongée dans l’herbe

et lorsque vous en sortirez vous penserez à la fonction ctrl R

vous repartirez « rafraîchie »

et dans le dos du propriétaire qui sera arrivé en voiture sans vous apercevoir

dans le creux de son terrain

Traverser à nouveau la D122 pour monter en face par la Ceyte.

vous suivrez alors une route bitumée

sur laquelle vous pensez invariablement au « Petit Grégory »

pour la raison que la première fois où vous l’avez empruntée

S. a repris pour vous toute l’affaire dont vous aviez presque tout oublié

vous réaliserez que vous avez à nouveau presque tout oublié

et vous vous en féliciterez

Prendre très vite un sentier sur votre gauche et rejoindre le sentier sous les Coux que vous prendrez à droite pour retrouver le parking.

Arrivée 16h (avec haltes fréquentes)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s