newtopies

low - 1 (17)

tableau du jour # 14


Nous dessinerons notre sexe, dès l’âge le plus tendre. Nous pratiquerons l’exercice toujours seules et à l’aide d’un petit miroir à pied, chacune le sien, si bien que très jeunes déjà nous connaitrons nos clitoris sur le bout des doigts.

Mais ce ne sera pas tout. Nous ne nous contenterons pas de faire toujours mieux connaissance avec notre vulve qui changera avec l’âge et que nous ne finirons donc jamais d’apprendre, nous ne nous contenterons pas de réciter sans nous tromper et avec l’image dans la tête et avec la sensation dans le corps les mots « mont du pubis », « poils pubiens », « grandes lèvres » et « petites lèvres », « nymphes », « clitoris, organe sensible et érectile », « capuchon du clitoris », « prépuce clitoridien », « gland du clitoris », « méat urinaire », « vestibule vulvaire », « orifice vaginal », « fourchette vulvaire », « pli commissural de Jayle », nous saurons aussi ce qui ne se touche pas, ce qui se prolonge au dedans de nous, nous saurons du clitoris les deux corps caverneux et l’arche bulbaire qui s’enfoncent dans nos ventres, enserrent le vagin, et comment dans l’action tout cela se met en branle, se télescope, se frotte et se presse et le plaisir que ça donne. Dans l’élan et à la suite de Wittig et de son « cyprine » qui est vite devenu nôtre, nous inventerons les mots qui nous manquent et nous commencerons par nommer ce fluide qui s’écoule au moment de l’orgasme, plus ou moins, mais d’une façon si belle et si drôle et si spectaculaire dans le film de Shōhei Imamura, De l’eau tiède sous un pont rouge, que personne ne pourra plus l’ignorer.

Nous saurons notre sexe en entier. Et, ainsi, nous prendrons le plaisir où il est. Ce sera aussi simple que manger des fraises des bois, parce que les fraises des bois seront partout, alors, pour la raison que les forêts auront repris leurs droits, regagné du terrain, au point qu’un écureuil pourra à nouveau du nord de la Suède parvenir au sud de l’Espagne sans toucher terre. A nous de suivre son corps subtil de branche en branche, à nous.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s